Votre générosité
fera reculer la faim

828 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde.
Chez Action contre la Faim, nous sauvons des vies et réduisons l’insécurité nutritionnelle

La Philanthropie
chez Action contre la Faim

Face à la progression de la faim dans le monde, vous êtes bouleversé.es, nous aussi ! Joignons nos forces pour lutter efficacement et durablement contre la malnutrition des enfants de moins de 5 ans.

En savoir plus pour s'engager

Une équipe à votre écoute pour
vos projets philantropiques

Je souhaite être contacté.e

Civilité*

Veuillez vérifier ce champ
Veuillez vérifier ce champ
Veuillez vérifier ce champ
Veuillez vérifier ce champ

*Champs obligatoires

Civilité*

Veuillez vérifier ce champ
Veuillez vérifier ce champ
Veuillez vérifier ce champ
Veuillez vérifier ce champ
Veuillez vérifier ce champ
Veuillez vérifier ce champ
Veuillez vérifier ce champ

*Champs obligatoires

Votre contact priviligié

Toujours à votre écoute, nous répondons à vos questions, vous éclairons sur les problématiques humanitaires et vous présentons des opportunités de soutien. Nous vous informons également des avancées de nos actions, nous vous montrons comment votre engagement se concrétise sur le terrain.

Leila Bahloul

Responsable Libéralités et Philanthropie
servicephilanthropie@actioncontrelafaim.org
06 02 07 84 94

Témoignages

Ils ont fait un don en faveur d’un de nos programmes de philanthropie

Votre don en action

Approvisionnement
d'eau au Yémen

À Al Hali, au Yémen, des dizaines de milliers de personnes vivent sur une ancienne décharge à ciel ouvert. L’eau y est contaminée et insalubre, les enfants sont victimes de diarrhée provoquant un état de sous-nutrition. En raison de la guerre, aucune solution n’avait été trouvée et nous ne parvenions pas à rassembler les financements nécessaires. Grâce au précieux soutien de 33 généreux bienfaiteurs, 127 850 euros ont été collectés pour fournir 32 812 m3 d’eau potable aux habitants du district entre le 8 mars 2021 au 30 juin 2021.

Avant notre intervention, les habitants devaient parcourir de longues distances. « Une fois, sur le chemin du retour, je suis tombée par terre et je me souviens qu’ensuite j’étais à l’hôpital et que le médecin m’a annoncé que j’avais perdu mon bébé. C’était le plus grand choc de ma vie », explique Nada Jaber Salim Awad, « aujourd’hui, je me sens en sécurité lorsque le matin je vais chercher de l’eau au point d’eau d’Action contre la Faim qui se trouve près de chez moi. »

Haut de page